Retour à l'accueil de Mairie de Lunay

Mairie de Lunay

Membre de la Communauté du Pays de Vendôme

Communauté du Pays de Vendôme

Curiosités

Les fours à chaux

Des fours sont toujours existants au hameau d'Asnières, plus exactement trois à la Couanneterie et un aux Coteaux du Breuil. Le dernier a être utilisé s’est éteint au début des années cinquante.


Le gros four à chaux de la Couanneterie est de conception troglodytique. Le corps a pu être taillé en profitant d’un évidemment du coteau !
Il subsiste aujourd’hui une « cheminée » d’environ  4 mètres de diamètre sur 10 mètres de haut. Les pierres réfractaires qui intérieurement le constituait ont été démontées, vraisemblablement pour reconstruire celui que l’on appelle le « petit », situé en extérieur, à quelques mètres en avant.
La pierre à chaux était extraite du coteau calcaire qui se trouve au-dessus du four. Elle était transportée dans des wagonnets. Le passage où se trouvaient les rails est encore appelé chemin de fer.
On la trouvait aussi dans les champs au moment des labours. Cassée sur place, elle était véhiculée au four dans un tombereau. Pour obtenir la calcination de la craie, le combustible utilisé était le bois. La chaux vive était stockée dans des bidons en fer recouverts de sacs pour la protéger de l'humidité.
Les cultivateurs l'utilisaient pour les vignes. Elle était vendue sous forme de pierres grosses comme le poing. On versait de l'eau dessus pour obtenir du lait de chaux (bouillie épaisse). On l'ajoutait au sulfate de cuivre dissous dans l'eau. Le lait de chaux évitait que le sulfate brûle les feuilles. Un papier tournesol indiquait s'il fallait modifier le dosage.

On l'utilisait également comme :
     - liant pour la construction,
     - blanchir l'intérieur des maisons, des étables, des écuries pour les désinfecter,
     - badigeonner le tronc des arbres,
     - aseptiser l'eau des puits (exceptionnel : uniquement en cas de pollution provoquée par la chute et la mort d'un animal),
     - conservation des aliments (oeufs).


Texte avec l’aide  du livre "Patrimoine dans votre commune N°16"